google-site-verification: google6058249bf560643e.html
Accueil
Actualités
La chatterie
Standard de la race Russe
Standard de la race Thaï
Mes Russes
Mes Thaïs
Mariages et Naissances
Nos autres 4 pattes
Où nous trouver
Conditions d'adoption
Les disparus
Sociabilisation et élevage
Sociabilisation et élevage

Pourquoi faire appel à un élevage sérieux

Il est tard, il fait nuit, mes deux frères et quatre sœurs sont là, mais près de moi se trouvent mes deux autres frères qui ne bougent pas et ne font pas un bruit...
Ma mère est épuisée et elle perd beaucoup de sang, j'ai peur, nous sommes seuls dans ce bac en plastique qu' « ILS » appellent des bacs de naissance, des heures passent ma mère est seule pour s'occuper de nous sans avoir vraiment la force, nous sommes sa huitième portée, les heures passent, j'entends du bruit, « ILS » allument les lumières, des rangées de caisses en plastique inondes ce hangar, « ILS » passent avec une brouette et s 'emparent de mes deux frères qui ne bougent toujours pas, « ILS » vont sûrement les réveiller, « ILS » ne nous parlent pas, ne nous touchent pas à l'exception de ceux qui ne bougent pas ou plus, « ILS » prennent ma maman par la peau du cou pour vérifier si elle saigne et si elle a du lait , « ouf maman revient près de nous », nous allons vivre dans cette boîte de longues semaines, les premières semaines de notre vie, « ILS » passent pour nous donner à manger et à boire, nous ne voyons plus notre mère, nous avons été séparés, on ne sait pas qui « ILS » sont, d'ailleurs « ILS » ne parlent pas « ILS » crient, le bal des brouettes chaque matin me terrorise car mes deux frères ne sont jamais revenus et j'ai compris que cette brouette était la mort.
J'ai 7 semaines aujourd’hui, avec mes frères et sœurs pour s'amuser nous essayons de sauter au dessus de ce bac en plastique, notre maison, on aimerait découvrir des choses. Mais là, un homme arrive, nous prend par la peau du cou et nous regarde de partout il leur dit « je prends 2 mâles et 3 femelles comme ça » puis il passe à la boite d'a coté et il dit « 4 mâles et 2 femelles là-dedans ».
Six jours plus tard on me prend, on me met dans une boîte en carton avec des trous, je suis seul, je n'arrive pas à bouger, on nous entasse dans un camion, « Attendez !! Attendez !! ma mère n'est pas là, j'ai besoin d'elle » ma mère est si triste et fatiguée qu'elle hurle une dernière fois avant que l'on parte, ce cri est aussi déchirant que glaçant...
La camion roule encore et encore, j'ai froid, j'ai peur, je me sens seul, durant six heures, j'ai vécu dans ce carton percé de trous, au moment où la boîte s'ouvre, une femme me regarde, signe des papiers et une autre personne me met dans une cage de verre, une lumière nous fait mal aux yeux, mais « oooh c'est chouette je ne suis pas seul et c'est plus grand que le bac plastique où j’ai vécu mes 8 premières semaines », mais pourquoi mes autres copains qui étaient déjà là à mon arrivée ne jouent pas, pourquoi tournent-ils tous autour d'eux même ? Pourquoi ils n’arrêtent pas de faire des longueurs de cette cage sans s’arrêter ?
Des gens arrivent, il y a des enfants, c'est la première fois que j'en vois, ils nous regardent, je cours vers eux « aiiie cette vitre me coupe de tout » , j'aimerais tellement pouvoir jouer, être caressé, stp prends moi, prends moi...Je ne comprends pas pourquoi mes autres amis restent sans réactions, les jours passent et se ressemblent, je suis épuisé et je m'ennuie, je n'ai plus le goût à rien et ça m'angoisse alors je tourne sur moi même pour essayer d'attraper ma queue, je fais des va et vient le long de cette cage de verre, je comprends à présent mes amis …
Aujourd’hui cela fait 3 semaines, 3 longues semaines et je n'ai toujours pas senti l'herbe sous mes pieds, la chaleur d'un foyer, une caresse, des mots tendres, je ne suis jamais sorti dehors.
Sur ma cage il est écrit 1500 euros cette inscription est barrée et à présent on peut y lire 1100 euros, je serai au L.O.F et je viens d'un élevage dans le 42, je suis de race Beagle .
10h un samedi matin, l'ouverture des portes, une famille arrive, les enfants courent près de ma cage dorée, ils me regardent quelques secondes puis la dame qui nous donne à manger et à boire me prend et j'atterris dans les bras d'un petit garçon, c'est donc ça d’être dans les bras d'un humain, et là tout va très vite, je repars avec eux, ils ont tout acheté : panier, laisse, collier, croquettes, jouets, je vais être le plus gâté des chiens du monde.
J'arrive dans ma nouvelle maison, c'est grand, c'est trop grand et puis il y a un grand monsieur qui me fait très peur car il a la même voix que celui qui passait avec sa brouette, j'ai peur, les enfants crient, me réveillent dès que je dors, dehors je me sens seul, c'est si grand ça me fait si peur alors je rentre pour faire mes besoins et on me crie dessus, je ne sais plus quoi faire, je n'arrive pas à prendre confiance, j'ai peur et pourtant j'aimerais tellement être aimé et qu'on prenne le temps de m'apprendre les choses, je suis perdu.
4 mois ont passé, j'ai toujours peur des gens, et je saute tout le temps sur mes maîtres, ben oui je les aime et je leur montre, c'est pas comme ça qu'il faut faire ? Et parfois je fais encore pipi près de mon panier mais j'ai du mal à me retenir de 7h à 17h, je suis seul.Un soir on m'a dit que j'allais dormir au sous-sol de la maison car je n’étais pas propre et que je n’écoutais rien, trop brute, trop speed, trop tout....
J'ai vécu 6 mois dans le sous-sol de la maison, la journée j’étais dehors dans le jardin tout seul et je n'avais plus le droit de rentrer dans la maison, mes petits maîtres venaient de moins en moins me voir.
Un vendredi matin, ma maîtresse me met mon collier « Chouette, on va faire une ballade, ca fait tellement longtemps... », Elle ne me parle pas et a l'air pressé.
Au bout de 30 minutes, je sors de la voiture, heureux d'aller me promener, on arrive et je vois plein d'autres chiens qui aboient, sautent sur leurs cages, mais pourquoi son-ils tous en cage ?
Ma maîtresse part, pas un mot, pas un regard, pas une caresse, et on me met dans un box, seul, mouillé et froid.

J'ai 21 mois, j'ai été abandonné et pourtant je voulais juste être aimé, je ne suis pas parfait mais l'Homme ne m'a pas appris à l’être .
Je suis triste, j'ai peur, j'ai froid et je me sens seul, j’espère que mes frères et sœurs n'ont pas la même vie que moi car je suis sure que de gentils humains patients existent.
Mais là ce soir, j'ai froid, je suis seul, triste et j'ai peur.


LA SOCIABILISATION DE VOTRE CHIOT OU DE VOTRE CHATON EST IMPORTANTE POUR SA VIE 
LA PRODUCTION INTENSIVE DÉTRUIT L'ANIMAL DE COMPAGNIE ET LE FAIT DEVENIR ANIMAL DE RENTE 
UN CHIOT OU UN CHATON NE S'ACHÈTE PAS DANS UN MAGASIN OU EN SALON
SOYEZ RÉFLÉCHIS, OUVREZ LES YEUX ET POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS.... 
OU ET COMMENT ACHETER UN CHIOT ?.....

Texte de LAMARQUE Fanny, Présidente de l’Association P.A.C 
www.asso-pac.com



éditable

© 2019